Les 7 Équipements de Réseau et leurs Fonctionnements

0
273

On appelle équipement tout matériel qui se connecte directement à un segment du réseau. Il y a deux catégories d’équipement. La première est celle des équipements d’utilisateur final. La deuxième catégorie est celle des équipements de réseau. Les équipements de réseau assurent le transport des données qui doivent être transférées entre les équipements d’utilisateur final.

1. Les équipements de réseau et leurs fonctionnements

1.1 Les équipements d’utilisateur final :

Ces équipements sont notamment les ordinateurs, imprimantes, scanneurs et autres matériels qui fournissent des services directement à l’utilisateur, Les équipements d’utilisateur final qui fournissent une connexion à un réseau sont également appelés hôtes.

1.2 Les équipements de réseau :

Elle comprend tout le matériel servant à interconnecter les équipements de réseau, pour permettre les utilisateurs de communiquer, ils sont partagés ont deux catégories :

  • Les équipements d’interconnexions
  • Les supports de transmission

 1.2.1 Les équipements de réseau d’interconnexions :

Les équipements d’interconnexions sont utilisés pour étendre les connexions de câbles, concentrer les connexions, convertir les formats de données et gérer les transferts de données. Les adaptateurs réseau, répéteurs, points d’accès, concentrateurs, ponts, commutateurs et routeurs sont des exemples d’équipements de réseau qui assurent ces fonctions.

a- La carte réseau :

Une carte réseau est une carte de circuits imprimés qui se loge dans le connecteur d’extension d’un bus sur la carte mère d’un ordinateur, Elle peut être de type ISA, PCI, USB ou SCSI, on emploie également le terme d’adaptateur réseau.

équipements de réseau

Sur les ordinateurs portables, la carte réseau a généralement la taille d’une carte PCMCIA.

Chaque carte réseau est identifiée par un code unique appelé adresse MAC (Media Access Control), Cette adresse permet de contrôler la communication des données de l’hôte sur le réseau .Comme son nom l’indique, la carte réseau contrôle l’accès des hôtes au réseau.

b -Le Point d’accès :

Pour résoudre le problème d’incompatibilité dû au fait que des cartes réseau sans file de constructeurs différents sont souvent incompatibles, un point d’accès est généralement installé pour servir de concentrateur central dans le mode infrastructure des LAN sans fil. Le point d’accès est relié par câble au réseau local câblé pour fournir un accès Internet et la connectivité au réseau câblé. Les points d’accès sont équipés d’antennes et fournissent la connectivité sans fil sur une zone donnée appelée cellule.

équipements de réseau 

c – Le répéteur :

Un répéteur est un équipement réseau qui sert à régénérer un signal. Les répéteurs régénèrent les signaux analogiques ou numériques qui sont déformés par la perte de transmission due à l’atténuation. Contrairement à un routeur, un répéteur n’effectue pas un routage intelligent.

Attention le nombre de répéteur connecté à un réseau est limité, Les normes Ethernet mettent en œuvre la règle 5-4-3 relative au nombre de répéteurs et de segments sur les backbones Ethernet à accès partagé dans une topologie arborescente.

La règle 5-4-3 divise le réseau en deux types de segments physiques : les segments (utilisateur) avec stations de travail et les segments (de liaison) sans stations de travail. Les répéteurs du réseau sont reliés entre eux via les segments de liaison. La règle stipule qu’entre deux nœuds du réseau, il ne peut exister que cinq segments au maximum, reliés par le biais de quatre répéteurs (ou concentrateurs), et que seuls trois des cinq segments peuvent contenir des connexions utilisateur.

d – Le concentrateur (HUB) :

équipements de réseau

Les concentrateurs (Hub) sont, en fait, des répéteurs multiports. La différence entre un concentrateur et un répéteur réside dans le nombre de ports respectifs de ces équipements. Un répéteur classique possède généralement deux ports et un concentrateur entre 4 et 32 ports.

L’utilisation d’un concentrateur modifie la topologie du réseau. Les concentrateurs, comme leur nom l’indique, constituent des points de connexion centraux pour les réseaux LAN Ethernet, Chaque donnée qui arrive sur le port d’un concentrateur par l’intermédiaire des câbles est électriquement répétée sur tous les autres ports connectés au segment de réseau.

 Il existe trois principaux types de concentrateurs:

  • Passif: un concentrateur passif sert uniquement de point de connexion physique. Il ne peut ni manipuler ni visualiser le trafic acheminé par son intermédiaire. De même, il n’amplifie pas le signal et ne le nettoie pas. Un concentrateur passif permet uniquement de partager le média physique. Il n’a besoin d’aucune alimentation électrique.
  • Actif: un concentrateur actif doit être branché à une prise de courant pour pouvoir amplifier un signal avant de l’envoyer aux autres ports.
  • Intelligent: les concentrateurs intelligents (ou «smart hubs») fonctionnent de la même façon que les concentrateurs actifs, avec des puces microprocesseur et des fonctions de diagnostic. Les concentrateurs intelligents sont plus onéreux que les concentrateurs actifs. Ils sont également plus efficaces dans les situations de dépannage.

Les équipements de réseau raccordés à un concentrateur reçoivent tout le trafic qui traverse le concentrateur. Plus le nombre d’équipements reliés au concentrateur est important, plus le risque de collisions est élevé. Une collision se produit lorsque plusieurs stations de travail envoient simultanément des données via les câbles du réseau. Dans ce cas, toutes les données sont altérées.

e – Le pont :

Les ponts convertissent les formats des données réseau et effectuent une gestion élémentaire de la transmission des données. Les ponts assurent les connexions entre les différents réseaux locaux. Ils contrôlent également les données afin de déterminer si elles peuvent les traverser.

Il peut se révéler très utile pour diviser un segment trop grand en deux par un pont, il les relie et garantit l’échange de données entre deux poste se trouvant sur un segment différent .Ceci aura pour effet de réduire le trafic dans un segment.

Si les échanges de données se produisent sur des stations faisant partie du même segment le pont ne sera pas employé et le trafic de l’autre segment ne sera pas surchargé.

f – Le commutateur (Switch) :

Les commutateurs sont parfois qualifiés de «ponts multiports». Un pont classique comporte seulement deux ports qui relient deux segments du réseau. Un commutateur peut avoir plusieurs ports.

équipements de réseau

Ils sont capables de déterminer si les données doivent rester sur un réseau local et de ne les transférer que vers la connexion qui en a besoin. Une autre différence entre un pont et un commutateur réside dans le fait qu’un commutateur ne convertit pas les formats de transmission de données.

Les commutateurs fonctionnent à des débits beaucoup plus élevés que les ponts et peuvent accepter de nouvelles fonctionnalités, telles que les LAN virtuels (VLAN).

 

g – La passerelle :

Une passerelle est une station de travail ou un dispositif particulier qui convertit des données entre deux systèmes de réseau totalement différents. Par exemple, il sera utilise pour transféré des donnée d’un PC vers une station ou un serveur gros système (UNIS, IBM…) une passerelle travaille plus lentement qu’un routeur ou qu’un pont car elle convertit avant de transférer.

h – Le routeur :                

équipements de réseau

Les routeurs offrent l’ensemble des capacités précédemment citées. Les routeurs peuvent régénérer les signaux, concentrer plusieurs connexions, convertir les formats de transmission de données et gérer les transferts de données. Ils peuvent également se connecter à un réseau étendu, ce qui leur permet d’interconnecter des réseaux locaux séparés par de grandes distances. Aucun des autres équipements ne peut fournir ce type de connexion.

Travailler au niveau de la couche 3 de modèle OSI permet au routeur de prendre des décisions selon des groupes d’adresses réseau (classes), par opposition aux adresses MAC individuelles utilisées dans la couche 2. Les routeurs peuvent aussi connecter différentes technologies de couche 2, telles qu’Ethernet, Token Ring et FDDI. Il peut avoir plusieurs types différents de port d’interface.

i – Le modem :    

équipements de réseau

 Le modem est le périphérique utilisé pour transférer des informations entre plusieurs ordinateurs (2 à la base) via les lignes téléphoniques. Les ordinateurs fonctionnent de façon digitale, ils utilisent le langage binaire (une série de zéros et de uns), mais les modems sont analogiques. Les signaux digitaux passent d’une valeur à une autre, il n’y a pas de milieu, de moitié, c’est du Tout Ou Rien (un ou zéro). L’analogique par contre n’évolue pas « par pas », il couvre toutes les valeurs. Ainsi vous pouvez avoir 0, 0.1, 0.2, 0.3 …1.0 et toutes les valeurs intermédiaires.

Lire aussi : Les équipements de liaison d’un Réseau Informatique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here